Les petits princes : un film émouvant

Je ne suis pas fan de foot, et encore moins des histoires autour de ce sport, mais je suis curieuse de nature. Quand on m’a proposé d’aller voir Les Petits Princes, je me suis dit qu’il fallait que j’y aille… au moins pour Eddy Mitchell. Et j’ai bien fait!

 

120X160_LESPETITSPRINCES_BD.jpg

 

Réalisé par Vianney Lebasque
Avec Paul Bartel, Reda Kateb, Samy Seghir, Ralph Amoussou, Eddy Mitchell

Synopsis :

JB, jeune prodige de 16 ans, n’a qu’un rêve : devenir footballeur professionnel. Aussi, quand il est repéré pour rejoindre un centre de formation où évoluent les plus grands espoirs, il choisit de taire un secret qui pourrait l’empêcher d’accéder au plus haut niveau. Une fois au centre, l’adolescent découvre l’exigence, la compétition, l’individualisme mais aussi la solidarité ou encore l’amitié. JB se retrouve confronté à un choc des cultures inattendu et va devoir se battre pour gagner sa place.

Mon avis :

Les acteurs sont tous très bons et très justes, avec une mention spéciale pour Paul BARTEL, le personnage principal, et Eddy MITCHELL, toujours parfait. 

L’histoire est simple, mais percutante : un jeune homme se bat, au risque de sa vie, pour réaliser son rêve et devenir footballeur professionnel. J’ai oublié le foot pour me concentrer sur les émotions. C’est poignant, percutant et souvent drôle malgré la tention. Cerise sur le gâteau, la bande son est excellente.

Bravo au réalisateur qui présente au public son premier film aujourd’hui. J’espère qu’il rencontrera un succès bien mérité.

   

Les Petits Princes

Durée : 1h30
Sortie en salle le 26 juin 2013
A partir de 14 ans

   

Vous avez aimé cet article !

Pour être tenu informé(e) de nos nouvelles publications, c'est par ici !

1 commentaire sur “Les petits princes : un film émouvant

Venez prendre connaissance des commentaires déjá postés et n'hésitez pas á y répondre ! Un simple click »» ici ›› suffit ! Où bien, laissez directement le vôtre.
  1. L'aigle dit :

    Voix dans la tête depuis 3 ans qui commencent à 51 ans et qui contredisent à chaque pensée = espion. Bonjour les examens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *