PULSENSE PS-500, mon bracelet connecté

Si vous me suivez sur Facebook, vous avez dû remarquer que mon programme de remise en forme s’étoffait chaque jour un peu plus. Mes footings sont de plus en plus réguliers. Pour m’aider à m’améliorer, je porte à mon poignet le tout nouveau PULSENSE PS-500, un bracelet connecté, qui m’a réconcilié avec les appareils high tech conçus pour le running.

Après avoir été déçue par le FuelBand de Nike -cadeau de Noël de mon mari- que j’ai porté à peine un mois, me voilà emballée par la grande nouveauté d’EPSON et son capteur d’activité cardiaque très orienté santé.

Ma prise en main du PULSENSE PS-500

Lorsque j’ai ouvert pour la première fois la boite, j’ai été assez surprise par son contenu : la montre, une station d’accueil de bonne facture, et une notice assez succincte détaillant la procédure à suivre pour connecter le bracelet à mon téléphone. Ni plus, ni moins.

EPSON - PULSENSE PS-500 - ExpressionsDenfants - 1

Cette première surprise passée, j’ai apprécié le sentiment de robustesse qui se dégage de la montre et de son support. Au quotidien, le PULSENSE PS-500 est agréable à porter. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, on oublie assez rapidement qu’il est attaché à son poignet.

EPSON a opté pour l’utilisation d’une combinaison de différents plastiques. Celui retenu pour le bracelet est très agréable au toucher. Il semble hypoallergénique. Le pas des crans du système de fermeture est suffisamment fin pour que le bracelet s’adapte à toute les morphologies. Deux petits ergots placés à l’extrémité du bracelet permettent de s’affranchir d’un passant supplémentaire.

PULSENSE PS-500 - Bracelet - ExpressionsdEnfants

A noter également, l’adoption d’un bracelet non interchangeable. Ce n’est pas problématique. Cela contribue au sentiment de robustesse. A voir dans le temps, en fonction du vieillissement du plastique si ce choix est vraiment judicieux …

Un autre choix étonnant de la part d’EPSON concerne le format du chargeur. Pour être plus précis, il faut plutôt parler d’une station d’accueil dans laquelle on vient ‘encastrer’ la montre.

PULSENSE PS-500 - Chargeur - ExpressionsdEnfants

L’opération est relativement aisée. La station d’accueil étant robuste, je n’ai pas eu d’appréhension particulière lors de ma première manipulation. Il suffit de basculer légèrement le dos de la station vers l’arrière et de glisser la montre dans son berceau d’accueil tout en respectant le sens (écran fasse à vous, connecteurs vers le bas, les 2 boutons de commande vers le haut). La montre trouve naturellement sa place.

ATTENTION : EPSON ne fournit pas de chargeur. La station d’accueil propose une interface USB standard que l’on peut connecter soit directement au port USB de son ordinateur, soit un chargeur de téléphone.

Après avoir mis ma montre à charger, J’ai procédé à l’installation de l’application EPSON – PULSENSE sur mon téléphone. L’EPSON – PULSENSE est disponible sur les terminaux ANDROID & IOS. Il n’y a pas actuellement de version compatible avec les terminaux sous Windows Phone (développement en cours). Le téléchargement des données peut également se faire depuis l’application PC disponible en téléchargement sur le site d’EPSON (pas de version pour MAC).

EPSON - PULSENSE PS-500 - Ecrans - ExpressionsdEnfants

De gauche à droite :
l’application PC, Android – Galaxy Note 3,  Iphone – 5S sous IOS8

Une fois tous ces prérequis satisfaits : application installée, compte créé et activé et un bracelet chargé (ouf, je n’ai rien oublié !), j’ai enfin pu connecter les deux. La communication entre le bracelet connecté et mon smartphone se fait par Bluetooth ! Bien qu’étant habituée à jouer avec mon téléphone, j’ai trouvé la procédure d’appairage assez difficile. La notice fournie avec le bracelet est assez succincte. J’ai dû m’y reprendre à plusieurs fois avant de réussir à passer la montre en mode configuration : il faut taper deux fois de suite dans l’angle inférieur droit de la montre pour arriver dans le menu générale. Puis il faut naviguer jusqu’au troisième menu, pour autoriser l’appairage entre le téléphone et la montre … Et si l’un ou l’autre se montre récalcitrant, vous n’avez plus qu’à tout recommencer !

A l’issue de cette ultime étape, j’ai pu commencer à m’amuser avec ma montre. J’ai également apprécié la complémentarité bracelet | application : mise à jour automatique de l’heure, définition de l’alarme (heure de réveil, fréquence et tranche horaire pendant laquelle vous accepté d’être réveillé). J’y reviendrai un peu plus en détails dans la suite de cet article.

Le PULSENSE PS-500 au quotidien

Après deux semaines d’utilisation, j’ai une certitude : la montre connectée PULSENSE PS-500 est bien une montre ! Non seulement elle donne l’heure et la date en se calant automatiquement sur le bon fuseau horaire, mais en plus elle me réveille. Normal pour une montre!

Mais le PULSENSE PS-500 est aussi et avant tout un bracelet orienté vers la santé, un capteur d’activité capable d’identifier la phase de sommeil dans laquelle je me trouve : sommeil léger versus sommeil profond.

Le gestionnaire de mon sommeil

Comme il est préférable de se réveiller pendant une phase de sommeil léger, le PULSENSE PS-500 peut prendre l’initiative de vous sortir de votre torpeur quelques minutes avant l’heure théorique de réveil. Vous sentirez alors quelques vibrations à votre poignet, vous incitant à ouvrir les yeux progressivement. Si, comme moi, vous détestez replonger dans un sommeil profond à quelques minutes de l’heure fatidique, cette fonctionnalité est faite pour vous.

EPSON - PULSENSE PS-500 - Configuration - ExpressionsdEnfants

Et c’est là, la force principale de ce bracelet. Alors que de nombreux produits alternatifs se limitent à un accéléromètre, EPSON a pris le pari de la « santé » en intégrant un véritable capteur de fréquence cardiaque. Plus précisément, le PULSENSE PS-500 est doté d’un capteur optique développé par EPSON qui mesure les infimes fluctuations de la réflexion de la lumière à travers la peau lorsque le sang circule dans les vaisseaux.

EPSON - PULSENSE PS-500 - Sommeil - ExpressionsdEnfants

C’est lui qui comptabilise le nombre de battements de mon cœur. C’est l’analyse précise de ces données qui permet de savoir si je suis en activité ou au repos, dans une phase de sommeil léger ou lourd ; plus mon cœur bat lentement, plus mon sommeil est profond et inversement.

Une application mobile globalement performante

Toutes ces informations sont disponibles en temps réel, directement sur la montre, par appuis successifs sur le bouton du bas. Vous pouvez également les récupérer en différé et les enregistrer, via l’application EPSON – PULSENSE.

EPSON - PULSENSE PS-500 - Application - ExpressionsdEnfants

Les deux sources d’informations sont vraiment complémentaires :

  • Un « coach sportif temps réel » avec ces petites leds bleues qui s’illuminent progressivement en fonction de l’atteinte de mon objectif de nombre de pas, de calories consommées, …
  • Une analyse dans la durée des données collectées et archivées. L’application me propose différentes vues (macro ou détaillée) du jour en cours, de la semaine ou du mois passé. J’apprécie tout particulièrement le suivi de la qualité de mon sommeil. Avec le recul, je peux corréler la qualité de mes nuits avec les évènements significatifs de ma journée …

Petit zoom sur les calories : le bracelet nous indique si les calories brûlées l’ont été de façon active (autrement dit, en me bougeant), ou de façon inactive (soit la consommation normale de calories effectuée par le corps pour vivre …). Il est également possible d’ajouter manuellement les calories consommées dans le courant de la journée : heure, typologie du repas (Léger, Normal, Copieux), le nombre de kilo calories.

EPSON - PULSENSE PS-500 - Calories - ExpressionsdEnfants

Pour celles d’entre nous qui suivent régulièrement leur poids, vous pouvez également enregistrer manuellement son évolution. Si vous avez une balance connectée, la remontée automatique des informations n’est pas possible.

A titre personnel, je n’utilise pas ces fonctions. Je les trouve obsédantes, stressantes, donc contraires à l’objectif de bien être que je me suis fixé.

L’autonomie

EPSON annonce une autonomie de 36 heures, ce qui est peu par rapport au premier bracelet que j’ai eu. J’ai effectivement vérifié cette autonomie en pratique. Attention donc à ne pas vous coucher avec votre bracelet quasiment déchargé ! Juste avant de s’endormir, l’EPSON PS-500 se met à vibrer intensément. Cette manifestation peut avoir comme conséquence de vous réveiller en pleine nuit !

Mon conseil : mettez-le à charger en fin de 3ème jour, juste avant d’aller vous coucher. Vous éviterez ainsi cette déconvenue.

Mon avis de femme sur le PULSENSE PS-500

Malgré quelques défauts de jeunesse comme une autonomie vraiment perfectible et une procédure d’installation un peu complexe, j’apprécie vraiment l’utilisation quotidienne de mon bracelet.  Son principal atout réside dans le capteur de fréquence cardiaque qui me permet vraiment de mieux connaître mes cycles de sommeil et ma capacité à revenir au repos après une activité physique intense.

Comme souvent, les seuils d’effort sont calculés automatiquement, sur la base de gabarits types, à partir des données que j’ai renseignées dans mon profil. Il faut donc prendre les valeurs instantanées avec tout le recul nécessaire. En revanche, les variations sur une période donnée sont intéressantes : temps que je vais mettre pour revenir à ma fréquence cardiaque au repos ou variation de mes périodes de sommeil profond … Je peux mieux mesurer l’évolution de ma performance.

J’apprécie également la capacité du PULSENSE PS-500 à inter-fonctionner avec d’autres applications comme  RUNKEEPER, application que j’utilise depuis que je me suis remise à courir sérieusement.

EPSON - PULSENSE PS-500 RunKeeper ExpressionsdEnfants

Je trouve ces deux applications assez complémentaires :

  • lorsque je cours, j’utilise de préférence RUNKEEPER qui me permet d’avoir le tracé de mon parcours, ma propre vision des kilomètres et des calories consommées et maintenant, l’évolution de ma fréquence cardiaque sur le trajet.
  • le reste de la journée, l’application EPSON – PULSENSE me permet de suivre l’évolution globale de ma fréquence cardiaque, de mon activité, de mon sommeil, …

D’un point de vue esthétique, les designers EPSON ont encore du travail devant eux pour le rendre vraiment féminin. Je le trouve plus élégant au poignet de mon mari qu’au mien !

En résumé, l’EPSON PULSENSE PS-500 est un bon coach numérique qui me permet de mieux me connaître, et de mieux suivre ma progression.

EPSON PULSENSE PS-500 (produit offert) : disponible en noir, au prix de 199,99€ 
Manuel d’Utilisation disponible au téléchargement ICI
 

Vous avez aimé cet article !

Article(s) en relation :

Ma suggestion de lectures :

Pour être tenu informé(e) de nos nouvelles publications, c'est par ici !

1 commentaire sur “PULSENSE PS-500, mon bracelet connecté

Venez prendre connaissance des commentaires déjá postés et n'hésitez pas á y répondre ! Un simple click »» ici ›› suffit ! Où bien, laissez directement le vôtre.
  1. Massi dit :

    Bonjour
    Je cherche un chargeurs pour une montre connecte epson ps 500
    Aider moi à trouvé ce chargeur
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *